3 repas de Shabbat
Le Talmud fixe à trois le nombre de repas du Shabbat.
En effet, à propos de la manne, nourriture céleste tombée dans le désert, la Thora dit :"Mangez-la aujourd'hui, car c'est aujourd'hui Shabbat en l'honneur de l'Eternel; aujourd'hui vous n'en trouverez pas dans les champs".
-- (Exode 16,25) --
La triple répétition du mot Hayom - aujourd'hui - est une allusion aux trois repas de Shabbat - (Traité Shabbat 117b)
 
Comment faire ?
Après le Kiddouch, on se lave les mains et on récite la bénédiction "... Al netilat yadaïm".
Avant de couper la 'Halah, le chef de famille pose les mains sur les deux 'Halot entières - lè'hem michneh - placées l'une sur l'autre et prononce la bénédiction du pain "... Hamotsi lè'hem mine ha-arèts", à laquelle les assistants répondent "Amen" et s'en acquittent ainsi.
Le soir, le chef de famille coupera la 'Halah inférieure, placée légèrement vers la droite, alors que le matin, il coupera la 'Halah supérieure, également placée vers la droite. Chaque assistant consommera un Kazaït de 'Halah.
 
Pourquoi faire Motsi sur 2 pains ?
Les deux pains - Lé'hèm michneh - rappellent la double portion de manne tombée et récoltée dans le désert le vendredi puisque, la manne ne tombait pas le Shabbat.
Ces deux pains sont recouverts d'un napperon en souvenir de la rosée qui recouvrait la manne.
Les deux pains sont obligatoires à tous les repas de Shabbat.