Shabbat et 'Hassidout
Le commentaire 'hassidique met en opposition le Shabbat et le jour de fête. En effet le Shabbat est intrinsèquement saint. Son élévation lui fut donnée lors du 7ième jour de la création et ne dépend pas de l'intervention de l'homme.
A l'opposé, le jour de fête est défini par la Thora comme Mikra Kodesh, "convocation sainte", mais aussi "appel de sainteté, car il n'a pas de sainteté intrinsèque et la mission d'Israël consiste à "appeler la sainteté" à l'intérieur de ce jour. C'est la raison pour laquelle le Shabbat est un jour du cycle hebdomadaire, qui est immuable, alors que le jour de fête à une date dans le mois, dépendant du calendrier fixé par le tribunal des hommes, après audition des témoins qui ont vu la nouvelle lune.
 
Shabbat et plaisir
Par ailleurs, le Shabbat correspond au plaisir et au jour de fête à la joie.
- Le plaisir est intérieur, ne se révèle pas. Lorsque quelqu'un éprouve du plaisir, ceux qui l'entourent peuvent ne pas s'en aprecevoir.
- A l'opposé, la joie s'extériorise, ne peut être contenue. Si elle pouvait l'être, ce serait la preuve qu'elle n'est pas véritable.
En conséquence, le Shabbat est un jour d'élévation morale, particulièrement consacré à la prière.
Le jour de fête met beucoup plus clairement l'accent sur la célébration matérielle. Ainsi, il est alors particulièrement important d'accueillir des invités.
 
Shabbat et élévation
Mais la 'Hassidout souligne que les Juifs euvent également avoir une action le Shabbat. Plus précisément, ils ont la possibilité d'élever ce jour au dessus de sa sainteté intrinsèque. C'est le sens du verset "tu appeleras le Shabbat plaisir", indiquant que, grâce à l'intervention d'un Juif, le Shabbat dépasse le plaisir qui est naturellement le sien.
Le Shabbat est pour les Juifs, un moyen de s'élever au dessus du monde. A l'opposé, le jour de fête souligne le pouvoir qui leur est donné de transformer la matière en sainteté. En ce sens, le second jour de Yom Tov, ajouté en exil, est particulièrement important. Il souligne la valeur des institutions de nos Sages ainsi qu'il est dit : "les paroles de nos Sages sont impératives" et "les paroles de nos Sages me sont chères".
Un Juif, pendant le Shabbat, connait l'élévation spirituelle. Il ne peut donc élever la matière et c'est le sens de tous les interdits du Shabbat. A l'opposé, une telle élévation reste possible, le jour de fêtes. Il est donc permis d'y accomoder la nourriture et d'y faire tous les travaux nécessaires au repas.
 
Shabbat : Introduction générale
Le Shabbat est le fondement de notre foi. C'est avec ce jour que fut achevée la création du monde.
Par l'observance du Shabbat, nous témoignons de la présence du Créateur qui est le Maître de toutes les créatures. Elles devront Le servir et accomplir Sa valonté.

La Thora nous interdit de faire tout travail le Shabbat afin d'être libérés de toute occupation matérielle et de bien graver en nous cette vérité fondamentale qu'est la création du monde par D-ieu.
Libres de toute préoccupation du travail quotidien des 6 jours, nous pouvons nous consacrer plus particulièrement à D-ieu, à Son service et à l'étude de la Thora. Tout cela dans la joie et l'élévation spirituellement de ce jour saint.

Le Shabbat constitue, au sein de notre monde, un avant-goût du monde futur, Mééin Olam Habba un aperçu des temps à venir ; il nous place chaque semaine dans une autre dimension, celle de l'au-delà.
Vivre pleinement le Shabbat c'est pénétrer dans une autre réalité qui dépasse celle du monde matériel.
 
Ce que dit la Thora
Le repos du Shabbat nous rapelle les miracles de la sortie d'Egypte, car nous étions esclaves dans ce pays et ne pouvions nous reposer à aucun moment des durs travaux. Ainsi les versets disent :
" Et tu te souviendras que tu fus esclave au pays d'Egypte ... c'est pourquoi l'Eternel, ton D-ieu, t'a prescrit d'observer le jour du Shabbat " -- (Deutéronome 5,12-15) --

" Six jours tu travailleras, et le septième jour tu chômeras. " -- (Exode 34,21) --
Si la Thora ordonne " le septième jour tu chômeras. ", pourquoi doit-elle spécifier " Six jours tu travailleras " ?

Le Ben Ich 'Haï explique qu'en mettant en parallèle le "travail" et le "chômage", la Thora nous enseigne que le même effort consacré aux six jours travail est exigé pour le chômage du Shabbat.

" Souviens-toi du jour du Shabbat pour le sanctifier "
Il nous incombe de le sanctifier par notre comportement, non seulement par l'étude de la Thora mais aussi par le repos, les vêtements de fête et les repas copieux, tout cela en l'honneur de D-ieu.