Le Guimel Tamouz, le troisième jour du mois hébraïque de Tamouz, le Rabbi de Loubavitch, chef de notre génération, s'est voilé à nos yeux physiques.

Il ne fait pas de doute que le Rabbi continue à prodiguer ses bénédictions, à guider le peuple juif, de différentes façons.
Il est clair pour tous que le 3 Tamouz est une étape de la révélation messianique qui fut son souhait le plus cher et dont il eut la vision prophétique. Pour autant, sa présence physique, son enseignement, les dollars qu'il distribuait pour la Tsédaka nous font cruellement défaut.

Sachons célébrer ce jour comme il se doit. Soyons, nous aussi, des "allumeurs de réverbères", des ouvriers de la lumière, en faisant encore plus et encore mieux les Mitsvot.
Prenons la résolution de nous renforcer dans l'étude de la Torah - en particulier dans les textes traitant de la venue de Machia'h - afin que nos yeux s'ouvrent et qu'enfin nous puissions voir ce que D-ieu attend de nous montrer : la Délivrance.

Puisse D-ieu faire que la présence du Rabbi nous soit physiquement rendue au plus vite, qu'il nous délivre de nouveau son enseignement, qu'il nous explique en particulier, la signification qui nous échappe de cette journée du 3 Tamouz et, qu'il nous conduise vers la délivrance véritable et complète, souhait de son coeur pur, très bientôt et de nos jours.


Etude liée au Guimel Tamouz
 
Michnayot