La Rabbanit 'Haya Mouchka

La Rabbanit 'Haya Mouchka Schneerson est née à babinovitch, à côté de la ville russe "Loubavitch", un Shabbat, le 25 du mois de Adar en 1901.
Elle était la seconde des trois filles du sixième Rabbi de Loubavitch, le Rabbi Yossef Yts'hak et de sa femme la Rebbetztin Ne'hama Dina Schneerson.
Quand elle est née, son grand-père, le cinquième Rabbi de Loubavitch, le Rabbi Chalom Dov Ber, qui était à l'étranger, télégraphié au Rayats en lui demandant de nommer sa fille : "'Haya Mouchka", sur le nom de la femme du Tséma'h Tsedek. Dès son plus jeune âge, la Rabbanit s'emplit de sainteté et de pureté, dans la maison de son grand-père, le Rabbi Rachab, et dans celle de son père.
Durant la première guerre mondiale, en automne1915, 'Haya Mouchka et sa famille voyagèrent à Loubavitch et s'installèrent à Rostov.
Quand ils étaient à Rostov, Rabbi Shalom Dov Ber est tombé malade et, 'Haya Mouchka, âgée d'alors 19 ans, s'occupa de lui affectueusement et passa ses nuits à ses côtés.
Avant sa disparition en 1920, le Rabbi Shalom Dov Ber la bénit.
Durant les dures années du communisme, où son père le Rabbi Yossef Yts'hak menait une lutte héroïque, elle était toujours à ses côtés. D'ailleurs son père l'impliquait énormément dans son travail.
Jusqu'à Kastroma où il a été envoyé en exil, elle l'a suivi. Avant de quitter la Russie, elle s'est engagée à épouser le Rabbi Mena'hem Mendel Scheerson. Elle s'est mariée un an plus tard, le 14 Kislev, à Varsovie.
A propos de ce jour bénit le Rabbi dira 25 ans plus tard : "C'est ce jour que je me suis lié à vous (les hassidim) et vous à moi" .

Après leur mariage, le jeune couple vécu à Berlin jusqu'en 1933, puis à Paris. En mai 1940, ils quittèrent Nice.
Au cours d'un bombardement, en poussant rapidement un juif par terre, elle lui sauve la vie. Plus tard, en racontant cette histoire, elle dit : "C'est vrai que je lui ai sauvé la vie mais, pousser un autre juif nécessite une Téchouva".