L'amour d'Erets Israël est une valeur fondamentale de la 'Hassidout. Il suffit, pour l'établir, de rappeler que la première Alya constituée fut celle des 'Hassidim, conduite par Rabbi Mena'hem Mendel de Horodok et que le Collel 'Habad, l'une des toutes premières institutions 'hassidiques, fut fondé par l'Admour Hazaken précisément dans le but de collecter des fonds destinés à financer cette installation des 'Hassidim en Erets Israël. Cette collecte fut, du reste, l'un des griefs retenus contre l'Admour Hazaken, à l'origine de son emprisonnement qui se solda par la libération du 19 Kislev.
 
En notre génération, le Rabbi de Loubavitch a su faire de l'attachement à la Terre Sainte une valeur cardinale de la pensée 'hassidique. Il a montré l'importance de tout ce qui se passe dans ce pays, " vers lequel toujours sont tournés les yeux de D.ieu ", dépassant largement celle d'événements similaires qui se produiraient dans un autre point du globe. Et, les différents enseignements délivrés par le Rabbi ont été particulièrement déterminants, en période de conflit. Il sut alors donner l'orientation juste, apportant à Erets Israël la protection spirituelle dont elle avait besoin. Il précisa l'interprétation des événements, décoda les miracles, mit en évidence l'intervention permanente de D.ieu, en tout ce qui concerne Son peuple.
 
En cette période troublée pour la Terre Sainte, alors que, quotidiennement, se réalise devant nos yeux, la prophétie de nos Sages selon laquelle : " il n'est pas de jour dont la malédiction ne soit pas supérieure à celle de la veille ", les paroles du Rabbi nous manquent terriblement. Et, nous nous rappelons, avec amertume, d'une période encore récente, pendant laquelle chaque intervention publique du Rabbi apportait un juste éclairage de l'actualité en Erets Israël
 
Le Rabbi expliqua, une fois, qu'une femme, le jour de son mariage, devait réciter un certain nombre de Psaumes, selon un usage qui lui avait été transmis par son beau-père, le précédent Rabbi. Toutefois, ajouta le Rabbi, la liste de ces Téhilim ne nous est pas parvenue et la solution est donc de tous les lire, pour être certain d'avoir dit également ceux qui conviennent. Et de fait, les 'Hassidim en ont fait un principe général, selon lequel, en l'absence d'instructions spécifiques, on applique l'ensemble de celles qui ont été énoncées, dans des cas similaires. En l'absence des lumières du Rabbi, il nous faut mettre en pratique tous les enseignements qu'il a donnés, en la matière. De la sorte, peut-être D.ieu nous prendra-t-Il en pitié et "Celui qui fait la paix dans les sphères célestes la fera également pour nous".
 
Puisse D.ieu faire que, de nouveau, nous recevions très prochainement les enseignements de la bouche du Rabbi. Ainsi comme auparavant, il sera physiquement à notre tête et il nous conduira vers la délivrance véritable et complète, très prochainement.
 
 
La sécurité d'Erets Israël - Préface du Rav Mellul