Rabbi Yossef Itsrak, le Rayats

Rabbi Yossef Its'hak Schneersohn naquit le 12 Tamouz 5640 (1880). Lorsqu'il pleura de douleur, pendant sa circoncision, son grand-père, le Rabbi Maharach, lui dit: "Pourquoi pleures-tu? Tu seras un Rabbi et tu commenteras la 'Hassidout en des termes clairs!"

Le Rabbi Rayats accompagna son père à Yalta, où il passa quelques temps, en 5647 (1887). De retour à Loubavitch, il se consacra à l'étude, de 5648 à 5650 (1888 à 1890). Il accumula de très larges connaissances, s'attacha profondément à son père et conçut un immense respect pour ses maîtres. Dès lors, il prit l'habitude de noter tout ce qu'il voyait et entendait. C'est ainsi qu'il rédigea, tout au long de sa vie, un journal dont la valeur est inestimable. Faisant par ailleurs un travail d'historien, il réunit de précieuses informations sur la naissance et le développement du mouvement 'hassidique.

En Mena'hem Av 5751 (1891), alors qu'il était âgé de onze ans, il se porta courageusement au secours de Rabbi David le boucher de Loubavitch, qui était maltraité par l'unique policier de cette ville. Ceci lui valut sa première arrestation. Il passa quelques heures dans une cellule, empli de crainte, avant que son père ne parvienne à le faire libérer.

Sa Bar Mitsva, en 5753 (1893), fut célébrée avec un faste particulier et dura sept jours. De nombreux discours 'hassidiques furent récités à cette occasion.

Il s'engagea dans l'activité communautaire en 5655 (1895), en tant que secrétaire particulier de son père et décrivit lui-même cette période comme celle de "son éducation profonde". A ce titre, il voyagea très souvent à Pétersbourg, usant de son titre de "citoyen d'honneur", hérité du Tséma'h Tsédek. Il participa à la réunion de Rabbanim de Kovno en 5655 (1895) et à celle de Vilna en 5656 (1896), de Moscou et de 'Herkov. En 566l (1901), il effectua différents voyages, à Vilna, Brisk, Lodj et Kœnigsberg, pour préparer la création de l'usine de Doubrovna, désirée par son père. Il partit pour Pétersbourg, en 5662 (1902), pour régler des problèmes communautaires. En 5664 (1904), il organisa la collecte de fonds introduite par son père, pour financer l'envoi de Matsot aux soldats qui se battaient au front, en Extrême Orient, pendant la guerre opposant la Russie au Japon. En 5666 (1906), il se rendit en Allemagne et en Hollande, afin de persuader les banquiers d'user de leur influence pour faire cesser les pogroms. Il participa à la conférence de Vilna de 5668 (1908) et rencontra, en 5669 (1909), les responsables communautaires d'Allemagne. Il organisa la réunion des Rabbanim de Moscou, en 5677 (1917) et de Kharkov en 5678 (1918).

Entre 5662 et 5676 (1902 et 1916), il fut arrêté à quatre reprises, en différentes occasions, à cause de ses activités. En lyar 5662 (1902), il fut arrêté à Loubavitch, à la suite d'une dénonciation d'un directeur d'école, adepte de la Haskala. En r.imouz 5666 (1906), il fut arrêté, encore à Loubavitch, à cause < le manifestations juives contre la police. En Tévet 5670 (1910), il fut arrêté à Pétrograd, à la suite d'une dénonciation émanant d'un Juif. Enfin, en 5676 (1916), il fut arrêté à cause de son action pour faire réformer les Juifs servant dans l'armée russe. Aucun chef d'accusation ne pouvant être retenu contre lui, il fut à chaque fois libéré, après que l'ordre lui ait été donné de cesser toute activité subversive. Mais il poursuivait sa mission, avec une ardeur toujours renouvelée.

Il se fiança, à Balivka, en Tamouz 5656 (1896), avec la Rabbanit Ne'hama Dina, fille de Rabbi Avraham Schneersohn de Kichinov, petite fille de Rabbi Israël Noa'h, le Rabbi de Nyéghin et l'un des fils du Tséma'h Tsédek. La célébration de ses fiançailles dura sept jours. Puis, le mariage eut lieu le 13 Elloul 5657 (1897). C'est pendant l'un des repas de la semaine suivant cette cérémonie que le Rabbi Rachab, son père, fonda la Yechiva Tom'heï Temimim.
En 5658 (1898), son père lui confia la direction de cette Yechiva. En 5681 (1921), il en créa une extension dans différentes villes de Russie, puis à Varsovie et dans plusieurs villes de Pologne et enfin à Boukhara, en 5687 (1927).
C'est en 5680 (1920) qu'il prit la tête des 'Hassidim 'Habad, succédant à son père qui, dans son testament, lui laissa des instructions précises sur le comportement qu'il devait d'adopter. Dès 5681 (1921), il mit au point un plan de renforcement du Judaïsme dans toute la Russie, qui connaissait alors un profond changement, avec la naissance de l'ère bolchevique. Les Juifs furent bien évidemment les premières victimes et ceux qui souffrirent le plus. Le Rabbi Rayats, au péril de sa vie, perpétua le Judaïsme et donna à chaque communauté les moyens de continuer à fonctionner. Accusé de "contre-révolution", il était poursuivi, épié, menacé. Par la suite, il établit à Varsovie le centre à partir duquel il put étendre son action sur toute la Russie.

Suite à une dénonciation de la "Yevsektsya", la section juive du parti communiste, il fut contraint par la police secrète, la "Tchéka", de quitter Rostov. Il s'installa alors à Pétersbourg. C'est de là qu'il poursuivit son activité de renforcement de la Torah et des Mitsvot. Il s'assura de la présence, dans chaque endroit, de Rabbanim, de 'Hadarim, de Cho'hatim et de professeurs. Il nomma un comité spécial pour le travail manuel, afin de permettre aux Juifs qui l'avaient adopté de respecter le Chabbat. La lutte qu'il mena contre le régime fut particulièrement âpre. Les victimes, parmi ses 'Hassidim, se comptèrent par milliers. Dès qu'ils étaient arrêtés, d'autres les remplaçaient et assumaient leurs fonctions. Tous tiraient leur force du Maître, le Rabbi de Loubavitch. En Tamouz 5680 (1920), il fut lui-même emprisonné, suite à la dénonciation du chef de la Yevsektsya de Rostov sur le Don. Il fut immédiatement relâché.

En 5684 (1924), il commença à s'occuper de la communauté des 'Hassidim se trouvant à l'époque en Amérique. Ceux-ci étaient de plus en plus nombreux et il décida de les structurer. Il créa à cet effet Agoudat 'Habad, l'association des 'Hassidim 'Habad aux Etats Unis d'Amérique et au Canada.

En 5687 (1927), la Yevsektsya désira organiser une réunion des responsables communautaires afin de contrôler les activités des Juifs. Le Rabbi Rayats, craignant que certains ne puissent résister aux pressions, parvint à la faire annuler. C'est alors que la section juive du parti communiste qui, jusqu'alors avait évité de s'en prendre directement au Rabbi, dont la notoriété était très grande, décida de le faire emprisonner. Le 15 Sivan 5687 (1927), le Rabbi fut arrêté, pour la septième fois de sa vie, accusé de propager le Judaïsme et enfermé dans la prison de Chpolerno, à Leningrad. Pendant son incarcération, il fit preuve d'un immense courage et défendit fièrement l'idéal de la Torah, face à ses bourreaux. Dans un premier temps, il fut condamné à mort. Mais les interventions internationales se succédèrent pour obtenir sa libération. Face aux pressions, sa peine fut commuée d'abord en dix ans de déportation sur l'île de Solobki, puis en trois ans d'exil à Kastroma. Le 4 Tamouz, après avoir pu rencontrer sa famille pendant six heures, il partit effectivement pour Kastroma, mais, le 12 Tamouz, il fut informé de sa libération. Le lendemain, 13 Tamouz, il fut effectivement libéré mais contraint de s'installer à Mala'hovka, près de Moscou. Dès l'année suivante, les 12 et 13 Tamouz furent célébrés avec faste, par tous les 'Hassidim et amis du Rabbi Rayats, qui vivaient tous comme la leur propre cette fête de la libération. Le Ta'hanoun n'est pas récité pendant ces deux jours.

Des démarches furent faites, après sa libération, pour que le Rabbi Rayats soit autorisé à quitter la Russie et, le lendemain de Soukkot 5688 (1827), il partit définitivement de ce pays. Il s'installa à Riga, en Lithuanie, état alors indépendant. Là, il fonda une Yechiva.

En 5688 et 5689 (1928 et 1929), il parvient à envoyer des Matsot en Russie pour la fête de Pessa'h. En 5689 et 5690 (1929 et 1930), il visita la Terre Sainte, puis les Etats Unis. La nouvelle de sa venue provoqua la joie des Juifs d'Erets Israël, qui connaissaient son combat en Russie Soviétique et commencèrent immédiatement les préparatifs pour l'accueillir. Il quitta Riga le 22 Tamouz et, le lendemain, rencontra le Rabbi Chlita et la Rabbanit 'Haya Mouchka, qui habitaient alors à Berlin. Il parvint, en bateau, à Alexandrie, le 29 Tamouz. Là, il prit le train pour Lod, où il arriva le 2 Mena'hem Av. Il visita Yerouchalaïm et le Kotel Hamaaravi, Tsfat, Tibériade, Miron et la grotte de Rabbi Chimeon Ben Yo'haï, 'Hevron et la Yechiva Torat Emet, Tel Aviv, Peta'h Tikva et Bné Brak. Puis, le 16 Mena'hem Av, il reprit le train pour Alexandrie et un bateau le conduisit jusqu'aux Etats Unis, où il resta jusqu'en Tamouz 5690 (1930). Il visita de nombreuses villes, en particulier New York, Boston et Chicago. En 5694 (1934), il visita Glouboka, dans la région de Vilna, à la demande des 'Hassidim qui y habitaient.

En 5694 (1934), le Rabbi s'installa à Varsovie. Aussitôt, il créa des extensions de la Yechiva dans de nombreuses villes de Pologne et fonda Igoud Hatemimim, l'association des élèves de la Yechiva. En 5695 (1935), il commença à publier le périodique "Hatamim", destiné à servir de bulletin de liaison entre les 'Hassidim en général et les élèves de la Yechiva en particulier. En 5696 (1936), il transféra la Yechiva et son domicile de Varsovie à Otvotsk. En 5699 (1939), il créa Agoudat 'Habad, l'union internationale des 'Hassidim 'Habad, afin de structurer le mouvement Loubavitch.

Il se trouvait à Varsovie lorsque la guerre éclata. C'est là qu'il en vécut les premiers moments, puis, le 9 Adar Chéni 5700 (1940), il parvint à New York et s'installa à Brooklyn. Il passa la fête de Pessa'h à Lakewood, dans le New Jersey. C'est à New York qu'il installa la Yechiva Tom'heï Temimim centrale. Dans un premier temps, il se consacra au salut de ses 'Hassidim restés en Europe. Puis, il renforça le Judaïsme américain et lutta contre le dicton, populaire dans ce pays, selon lequel "en Amérique, c'est différent".

En 5701 (1941), il créa le périodique "Hakrya Vehakedoucha", afin de disposer encore une fois d'un organe officiel. Il organisa son action par la création de Ma'hané Israël, une association dont les membres s'engagent à renforcer la Torah et les Mitsvot par leur propre exemple et par la bonne influence qu'ils exercent sur les autres. En 5702 (1942), il fonda une extension de la Yechiva à Montréal, au Canada, à Newark, à Worcester et à Pittsburgh. Il visita Chicago du 7 au 14 Chevat. Il créa le Merkaz Leïnyaneï 'Hinou'h, afin de posséder un réseau d'institutions éducatives et la société d'éditions Loubavitch Kehot. En 5703 (1943), il créa la bibliothèque Loubavitch "Otsar Ha'hassidim" et, en 5704 (1944), l'association Ni'hoa'h, qui collecte et diffuse les mélodies 'Habad. Puis, il créa le journal "Kovets Loubavitch" et l'association "Bikour 'Holim", pour rendre visite aux malades.

Le Rabbi Rayats affirma maintes fois la proximité de la venue du Machia'h. Il demanda même, le 23 Tichri 5702 (1941), que soit écrit un Sefer Torah pour aller à la rencontre du Machia'h. Celui-ci fut effectivement écrit à partir du 2 lyar de la même année, mais il fut achevé par le Rabbi Chlita, le 10 Tichri 5730 (1970), à l'occasion de la vingtième Hilloula du Rabbi Rayats.
Il fonda en 5705 (1945), le comité d'aide aux réfugiés, destiné à secourir les survivants de la guerre, qui a son siège à Paris. Aux Etats-Unis, il créa l'organisation Chaloh, qui donne accès à l'instruction religieuse aux élèves des écoles publiques. Il fixa un programme d'amélioration de la situation morale des fermiers juifs et de ceux qui habitent, en Amérique, dans les implantations rurales.

En 5708 (1948), il fonda Kfar Safaria 'Habad, près de Tel Aviv, en Terre Sainte, pour les réfugiés de Russie. Puis, en 5709 (1949), il constitua une commission éducative prenant en charge les enfants des immigrants, en Erets Israël. Cette commission exerçait en particulier son activité dans les camps de transit.

En 5710 (1950), quelques semaines avant son décès, il jeta les fondations d'un programme d'éducation des enfants et de renforcement du Judaïsme dans les pays d'Afrique du Nord. Ainsi, furent créés une école de formation des maîtres, une Yechiva élémentaire, une Yechiva supérieure, un Talmud Torah pour les petits garçons et un autre pour les petites filles. Toutes ces institutions portent le nom générique "tentes de Yossef Its'hak-Loubavitch".

Le Rabbi Rayats quitta ce monde le Chabbat Bo, 10 Chevat 5710 (1950), à huit heures sept du matin, à la suite d'une forte crise cardiaque et d'une courte agonie. Il est enterré à New York.

Le Rabbi Rayats eut trois filles. La Rabbanit 'Hanna fut l'épouse de Rabbi Chmaryahou Gour Ary. La Rabbanit 'Haya Mouchka fut l'épouse du Rabbi Chlita, successeur du Rabbi Rayats. La Rabbanit Cheïna fut l'épouse de Rabbi Mena'hem Mendel Horenstein et tous deux furent assassinés par les nazis, puisse D.ieu venger leur sang.