Qu'est ce que la Bar Mitsvah ?

La joie de la Bar Mitsvah est comparée à celle du mariage. C'est alors que l'âme divine pénètre dans le corps et en prend possession. C'est la raison pour laquelle l'enfant lorsqu'il devient Bar Mitsvah, est astreint à la pratique de toutes les Mitsvoth. Il reçoit la force de servir D-ieu.
La bénédiction 'hassidique traditionnellement accordée au Bar Mitsvah est :
"Soit un 'Hassid, craignant D-ieu et un érudit"

 
Que dois faire le Bar Mitsvah ?

Les proches du Bar Mitsvah se réunissent après la prière de Cha'harit (matin) et disent quelques mots en l'honneur de cette occasion joyeuse, puis, l'enfant a coutume de réciter, le Maamar que prononça le Rabbi Rachab en 5634 (1874), puis le Rabbi rayats en 5653 (1893), pour leur propre Bar Mitsvah.
On sert ensuite ensuite aux présents des gâteaux et de l'eau de vie. Enfin, un repas de fête a lieu le soir.

La première montée à la Thora, dans la coutume 'Habad , doit avoir lieu un lundi, un jeudi ou Shabbat à Min'ha.

La bénédiction Barou'h Ché Petarani "Béni soit Celui Qui m'a dispensé de la punition, pour ce qui le concerne" (Sidour, page 70) est récitée sans mentionner le Nom de D-ieu. Elle peut être dite lors de la lecture de la Thora du lundi, du jeudi ou de 'Hosh 'Hodesh et non nécessairement le Shabbat.

 
Le Rabbi et le Bar Mitsvah
Le Rabbi a coutume de recevoir en Ye'hidout les jeunes garçons faisant la Bar Mitsvah, de même que leurs parents, et de leur accorder sa bénédiction à cette occasion.
Au cours de cette Ye'hidout, le Rabbi demande généralement au jeune garçon de donner de la Tsédakah, de son propre argent, le jour de la Bar Mistvah, ou bien la veille et le lendemain, s'il s'agit d'un Shabbat ou d'un jour de fête.
Il demande également de commencer à réciter chaque jour le Psaume correspondant au nombre de ses années, soit, pour le Bar Mistvah, le Psaume 14.