Quiconque souhaite la bénédiction divine, peut donner la Tsédakah pour l'obtenir et mesurer lui-même l'effet de son action.

Une place primordiale  
La Tsédakah occupe une place primordiale dans la 'Hassidout en général et dans l'enseignement du Rabbi en particulier, qui cite à ce propos, l'enseignement de nos Sages selon lequel D-ieu dit : "de grâce, éprouvez-Moi dans ce domaine". Ainsi, quiconque souhaite la bénédiction divine, peut donner la Tsédakah pour l'obtenir et mesurer lui-même l'effet de son action.
 
La Tsédakah : chaque jour  
Le Rabbi souligne l'importance de donner de la Tsédakah chaque jour de la semaine. Bien plus, la Tsédakah peut aussi être donnée le Shabbat ou le Yom Tov, par exemple en recevant des invités. Il est bon de donner de la Tsédakah avant d'accomplir un Commandement positif.
Ainsi, un homme donne de la Tsédakah avant la prière du matin ou de l'après-midi.
Certains, en revanche, ont coutume de ne pas donner de Tsédakah la nuit.
Une femme le fait avant d'allumer les bougies de Shabbat ou de Yom Tov.

Pour que tous puissent donner la Tsédakah chaque jour, le Rabbi fonda le Keren Hachana, "fonds annuel", une caisse à laquelle chacun donne une participation proportionnelle au nombre de jours de l'année. Puis, une somme de cette caisse est quotidiennement donnée à la Tsédakah, au nom de tous les participants.
De même, le Rabbi demanda qu'une boite de Tsédakah soit accrochée au mur de chaque foyer, en particulier dans la cuisine. Ainsi, cette boite de Tsédakah devient une partie intégrante de l'édifice et la femme, avant de préparer les aliments, y met quelques pièces, afin d'introduire la bénédiction dans ce qu'elle prépare.
 
Une bénédiction du Rabbi  

A l'issue d'une Si'ha, d'une Yé'hidout ou, de façon générale, chaque dimanche matin, le Rabbi, donnant lui-même l'exemple en ce sens, a coutume de distribuer à chacun, homme, femme ou enfant, un ou plusieurs billets d'un dollar, afin de le transmettre à la Tsédakah.

Ainsi, en Tamouz 5749 (1989), le Rav Chimeon Sher, adjoint au maire de Natanya, rencontra le Rabbi. Celui-ci lui donna une bénédiction pour la construction d'une institution éducative dans cette ville et expliqua :
"je voudrais vous donner une bénédiction pour la constrution. Pour que celle-ci se traduise concrétement, je prendrai l'exemple de nos prophètes. Ceux-ci accompagnaient leur prophétie d'une acion concréte, afin qu'elle soit perceptible à tous. De la même façon, je donnerai une participation financière. Ainsi, vous aurez bénédiction et réussite, de sorte que la destruction puisse être achevée".